Exposition « Droits dans les yeux »

Dans notre article du 16/02/2016, nous vous avions présenté l'exposition « Droits dans les yeux » qui a été inaugurée ce vendredi 26 février. Notre correspondante s'est rendue au vernissage et nous en relate ci-dessous ses impressions.

IMAG1371.pngC'est l'échevin de la Culture et de la Jeunesse Irwin Guckel qui a prononcé le discours d'ouverture en présence du Bourgmestre ff. Serge Fillot et des échevins Hélène Lombardo et Paul Ernoux.

IMAG1372.pngAu cours de son discours, I. Guckel a invité Mme Arlette Liben à devenir la marraine de cette exposition. Ce qu'elle a accepté en expliquant combien elle s'était toujours investie dans la défense de la violence, en particulier dans les couples et dans la famille, notamment en Basse-Meuse.

On ne peut rester indifférent quand il s'agit des dérives par la violation IMAG1357.pngdes droits humains et particulièrement quand elles s'expriment par la violence sous toutes ses formes, qu'elles soient physiques, morales ou psychologiques.

Cette exposition, justement, nous montre par des images superbes, résultat du travail de photographes chevronnés, comment la violence fait IMAG1358.pngpartie de notre vie sans même que nous en ayons véritablement conscience. Elle ne se cantonne pas aux pays lointains, elle n’est pas seulement le fait de conflits ou de guerres ; elle est aussi culturelle ou religieuse, générationnelle et perverse.

Au 2e étage du château, vous pourrez aussi voir les œuvres primées au concours photographique destiné aux jeunes de dix à vingt-trois ans en Wallonie et à Bruxelles. Une jeune Liégeoise, Sophie Bayet, a été récompensée du prix du jury dans la catégorie 18-23 ans (voir site d'Amnesty Jeunes).IMAG1352.png

C'est en tous cas ce que cette exposition tente de nous faire comprendre ou de nous faire réfléchir aux actes et aux paroles de notre quotidien.

Nos actions, notre réflexion et notre comportement peuvent être urgents et déterminants quand il s'agit de défendre le droit humain.

IMAG1359.pngOn ne sort pas de cette exposition en ayant le sentiment qu'il n'y a rien à faire pour protéger les plus faibles ou ceux qui sont culturellement discriminés, déterminés comme étant plus faibles ou incapables.

Cette exposition a été présentée en avant-première au début de ce mois de février à l'occasion de la Foire du Livre à Bruxelles et elle va circuler jusqu'en décembre 2017 à travers pas moins de 120 lieux en Wallonie.
Et la commune d'Oupeye peut être assez fière d'être le premier lieu où s'arrête cet événement d'importance !

Pour plus d'information :

  • Exposition « Droits dans les yeux »
  • Tour du Château d'Oupeye, rue du Roi Albert 127 à Oupeye
  • Accessible du 26 février au 6 mars, les samedis et dimanches, de 14h00 à 18h00
  • Informations: Echevinat de la Culture - Tél. 04 267 07 22 - Site de la Commune d'Oupeye

(Reportage et photos CS)

Les commentaires sont fermés.