Economie

  • La Basse-Meuse est bio: coup de projecteur sur les principaux producteurs à Oupeye.

    Les producteurs « historiques » sont toujours là et de nouveaux établissements arrivent tous les jours.

    Ces derniers temps, la demande en produits bio a considérablement augmenté. Un vent nouveau que l’on sent sans conteste souffler dans la Basse-Meuse où l’offre en la matière n’a cessé de s’enrichir. Pas moins de trois établissements dédiés au bio se sont implantés à Visé et d’autres ont complété l’offre déjà importante autour de la Cité de l’Oie.

    Lire la suite

  • Après les mensonges, la dictature ?

    Le Comité « Contre l’extension du zoning des Hauts Sarts dans nos campagnes » poursuit sa lutte implacable contre la SPI. Son principal argument reste la disponibilité de 1775 hectares de friches industrielles disponibles en région liégeoise (sans compter Chertal) alors que l’extension projetée s’étendra sur 60 hectares de la meilleure terre agricole de Wallonie. Mais de nouveaux arguments sont apparus, en matière de mobilité et en matière de démocratie. Les riverains appellent à une participation massive à l’enquête publique qui se clôture le 5 février.

    Lire la suite

  • Klinkenberg Energy: nouveau fournisseur d'énergie 100% wallon

    La société Klinkenberg, active dans le secteur des installations électriques et des systèmes de sécurité est basée dans le zoning des Hauts-Sarts. Dès aujourd'hui, elle devient aussi fournisseur d’électricité, au même titre que Lampiris, Luminus ou Electrabel.

    Lire la suite

  • Jeudi 19/12/2013 – Conseil Communal - Interpellation citoyenne : extension des Hauts-Sarts

    En ouverture de la dernière séance de 2013, le Conseil Communal d'Oupeye a cédé la parole à Mme Nicole Grégoire, au nom du Comité des Riverains des Hauts-Sarts, suite à l’enquête publique relative au projet d’extension du parc industriel des Hauts-Sarts, appelée communément « zone 4 ».

    Lire la suite

  • La cimenterie Holcim à Haccourt ferme définitivement.

    La procédure Renault avait été lancée en octobre 2012. Depuis lors, à défaut de repreneur offrant suffisamment de garanties pour le personnel, les organisations syndicales se sont résolues à négocier le volet social. Les premiers préavis seront envoyés dès le 23 janvier prochain.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Economie, Haccourt 0 commentaire