Drame à Hermalle-sous-Argenteau

Mardi, Marcel Massen (56 ans) s’est immolé dans son jardin alors qu’il coupait du bois avec son épouse, Corinne (54 ans). Celle-ci, submergée par le chagrin, s’est jetée sous un train deux jours plus tard.

1995681467_B978283119Z.1_20160401230002_000_G306GURPO.2-0.jpg

Depuis quelque temps, Marcel Massen souffrait d’un état dépressif profond. Profond au point d’en perdre tout instinct de survie. L’homme avait déjà tenté de mettre fin à ses jours mais son épouse, Corinne, était intervenue, comme une bouée de sauvetage dans une mer agitée.

Le couple vivait dans une jolie petite maison de la rue Jean Verkruyts, à Hermalle-sous-Argenteau. Mardi après-midi, le couple avait décidé de couper du bois. Corinne sciait des branches à la scie circulaire, et le bruit de son outillage masquait celui du terrible drame qui était en train de se jouer à quelques pas. Marcel s’est immolé par le feu. Les pompiers sont arrivés sur les lieux et ont aspergé son corps avec un extincteur. Il n’y avait malheureusement plus rien à faire pour le quinquagénaire qui était décédé. Jeudi, soit deux jours après le décès de son mari, Corinne a choisi de le rejoindre dans un geste désespéré. Elle s’est jetée sous un train à Cheratte.

Plus d'information dans l'édition numérique de La Meuse eu 02/04/2016

(Rédaction en ligne La Meuse)

Les commentaires sont fermés.