Noces de diamant de Louis et Émilia Herens-Collard

IMAG1271.JPGEn présence de leurs trois enfants, André, Marie-Claire et Didier, des belles-filles Germaine et Lisette, de l'épouse de Thomas et de Geoffray le compagnon de Julie, leurs petits-enfants, les Échevins Smeyers et Ernoux ont célébré les noces de diamant de Louis et Émilia ce 6 février au Château d'Oupeye.

Louis et Emila avaient uni leurs destinées à Rhode-Ste-Genèse, le 11 février 1956.

Il faut dire que leur belle histoire d'amour avait débuté tout simplement : c'est à Hermalle, en se promenant au bord de la Meuse, qu'ils se sont rencontrés. L'amitié a vite fait place à l'amour.

La belle carrière professionnelle de Louis en qualité de facteur a commencé à Wandre et s'est poursuivie à Visé, Lixhe et Lanaye. Il prit sa pension le 1er octobre 1989. De nombreuses décorations ont couronné la conscience professionnelle de Louis, à savoir, entre autres, la Palme d'or de l'Ordre de la Couronne et la Médaille d'or de l'Ordre de la Couronne.

Émilia s'est acquittée pendant près de soixante ans de son rôle d'épouse et de mère au foyer. Aujourd'hui, les fleurs de son jardin et la lecture sont ses principales activités, tandis que Louis occupe le poste honorifique de Président d'honneur du Cercle avicole et horticole de Hermalle, dont il est membre depuis 1950, s'active encore dans un jardin potager d'une superficie de 500 mètres carrés et dans de nombreuses promenades pédestres.

Au cours de cette cérémonie, Louis et Émilia ont reçu lecture du message de félicitations de nos Souverains. Le diplôme d'honneur des Noces de diamant leur a été remis par l'Échevin Ernoux, tandis que l'Échevin Smyers remettait à madame le cadeau symbolique de l'Administration communale : une bonbonnière accompagnée de pralines artisanales.

Rendez-vous est fixé pour 2021 pour leurs noces de Brillant.

IMAG1289.JPG

(Reportage CS)

Commentaires

  • Toutes nos félicitations à louis et son épouse pour ce bel anniversaire.

  • Merci pour vos félicitations que je vais transmettre à maman et papa.
    Bien à vous,
    Didier

Les commentaires sont fermés.